Autres passions de l'auteur

Sites personnels:
Orgues et vitraux ,
Orgues en Suisse .



mardi 30 décembre 2014

ASTRANTIA MAJOR L.




















































Grande astrance (Astrantia major L., Apiacées [Ombellifères]). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés à mi-juin 2014, vers le sommet du Creux-du-Van, dans un endroit protégé et un peu humide, vers 1'250 m d'altitude environ (Jura neuchâtelois, Suisse). La période de floraison et de plein développement se situe entre juin et août: en conséquence, les exemplaires ci-dessus ne sont qu'au début de leur développement. La tige est bifurquée vers le haut. Les feuilles radicales sont longuement pétiolées à contour penta- à heptagonal, profondément palmatiséquées avec 5 à 7 segments incisés et dentés, les latéraux partiellement soudés. Feuilles caulinaires semblables mais plus petites. Fleurs pédicellées en ombelle simple entourées par un involucre imposant de bractées assez coriaces, blanches, verdâtres au début puis un peu rosées ensuite. Corolles rougeâtres encore non complètement visibles sur nos exemplaires bien jeunes. Dents du calice ovales, lancéolées, acuminées. Habite les forêts alluviales, les bois et ravins, les forêts de résineux (comme ici). Habite aussi les prairies de montagne jusqu'à 2'000 m d'alt. Plante assez répandue dans le Jura et les Alpes. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
_______________________________________________________

lundi 29 décembre 2014

LISTERA OVATA (L.), R. Br.








Listère ovale (Listera ovata [L.], R., Br., Orchidacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au bord d'une route d'accès au Creux-du-Van, dans un endroit humide et ombragé, à plus de 1'200 m d'altitude, canton de NE (Suisse, Jura). Ces exemplaires, photographiés à mi-juin 2014, n'étaient encore pas à leur croissance maximale qui se situe, normalement, en juillet. Cette plante peut atteindre alors 40 à 50 cm de haut à maturité. Tige dressée, robuste, un peu pubescente vers le haut, mais non à nuances violacées comme pour Listera cordata. Listera ovata possède 2 feuilles ovales, presque opposées, étalées. Grappe de fleurs dépassant facilement les 20 fleurs, alors que pour Listera cordata, on ne compte que 5 - 10 ou 12 fleurs au maximum. Chez la L. ovata, les tépales sont verts, souvent bordés de pourpre. Le labelle est par contre vert ou un peu jaunâtre, profondément bilobé. Contrairement à Listera cordata, Listera ovata n'est pas très rare vers les sommets du Jura. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici.
______________________________________________________

vendredi 26 décembre 2014

NIGRITELLA NIGRA Aggr. (Gymnadenia nigra subsp. rhellicani)







































Nigritelle noirâtre (Orchis vanillé). [Nigritella nigra aggr., Orchidacées]. Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au sommet du Creux-du-Van, Jura neuchâtelois, vers 1'350 m d'alt., à mi-juin 2014 (Suisse). Cette Orchidacée mesure 5-25 cm de haut. Les feuilles sont linéaires. L'inflorescence est sphérique ou ovoïde avec des fleurs d'un brun rougeâtre, rarement roses ou blanches. L'odeur de la plante est vanillée. Il y a 2 espèces: la N. rhellicani avec un labelle long de 5-7 mm, rare dans le Jura et la N. austriaca au labelle plus long (7-10 mm) et qui ne pousse que dans le Jura en Suisse. C'est une plante de toute façon rare dans notre Jura. En savoir plus: voir ici, aussi ici et encore ici.
_____________________________________________

jeudi 25 décembre 2014

RANUNCULUS ACONITIFOLIUS L.


























































Renoncule à feuilles d'Aconit (Ranunculus aconitifolius L., Renonculacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Creux-du-Van, vers le sommet, sous un ensemble d'arbres bas et sur sol un peu humide, vers 1'300 m d'alt., à mi-juin 2014 (canton de NE, Suisse). Cette renoncule peut mesurer jusqu'à 60 cm de haut. Les feuilles de la base sont palmatiséquées (3-5 divisions), rhomboïdales, dentées pratiquement jusqu'à l'extrémité. Le dessous des fleurs est un peu poilu (duvet), ce qui est visible sur les photos ci-dessus lors d'un fort agrandissement à l'ordinateur. Les fleurs sont blanches. Cette renoncule peuple le Jura, notamment le Creux-du-Van. En savoir plus: cliquer ici, ici aussi, ici aussi et encore ici.
____________________________________________

mercredi 10 décembre 2014

SAXIFRAGA ROTUNDIFOLIA L.
























































Saxifrage à feuilles rondes (Saxifraga rotundifolia L., Saxifragacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Creux-du-Van (canton de NE, Suisse) en juin 2014, vers le sommet, contre des rochers. Plante pouvant mesurer jusqu'à 50 à 70 cm de haut. Feuilles assez longuement pétiolées, d'un vert pâle, suborbiculaires, grossièrement crénelées. Fleurs en panicule lâche, blanches, ponctuées de rouge ou de jaune. Sépales étalés, parfois réfléchis. Habite en montagne dans les forêts mixtes, avec une certaine humidité et un certain ombrage. Dans le Jura: est typiquement subalpine. Pour en savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
___________________________________________________

dimanche 23 novembre 2014

HIERACIUM VILLOSUM Jacq.

























































Epervière velue (Hieracium villosum Jacq., Astéracées, anciennement: Composées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Creux-du-Van [NE], vers le sommet, au bord de la falaise en juin 2014. Il s'agit d'individus non complètement développés, la période optimale pour ce végétal étant juillet à août. Plante calcicole, présente à quelques endroits des sommets du Jura suisse. Elle est donc plutôt rare dans le canton de NE. Elle est caractérisée par une abondante pilosité tant sur les feuilles, les tiges que les capitules. Les bractées proches du capitule sont assez fines et acuminées, alors que celles vers l'extérieur du capitule sont plus larges (différenciation d'avec Hieracium pilosum, encore plus rare dans le Jura neuchâtelois). En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
______________________________________________________

mardi 4 novembre 2014

TRAUNSTEINERA GLOBOSA (L.) Rchb.





























































 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Orchis globuleux (Traunsteinera globosa [L.] Rchb., Orchidacées). Les exemplaires photographiés ici l'ont été dans les prairies calcaires proches du sommet du Creux-du-Van (canton de Neuchâtel, CH), en juin 2014, à plus de 1'000 d'alt. L'inflorescence est d'abord pyramidale (comme ici) au début de la floraison (risque de confusion avec l'Orchis pyramidal à distance, en passant). Puis l'inflorescence devient plus globuleuse. Pétales et sépales roses, serrés en casque penché, puis étalés en cloche. Le labelle est trilobé, nettement, et ponctué de taches pourpre sombre (différence avec l'Orchis pyramidal).  Feuilles lancéolées, engainantes, un peu glauques. L'épi floral est serré, au début. Caractéristique: tépales élargis puis terminés par un filet spatulé à l'extrémité. Eperon grêle tourné vers le bas. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
_______________________________________________

samedi 11 octobre 2014

POLYGONUM VIVIPARUM L.






Renouée vivipare (Polygonum viviparum L., Polygonacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés en juin 2014, au Creux-du-Van (canton de Neuchâtel, Suisse), au bord de la haute falaise du cirque, vers 1'300 m d'altitude. La tige n'est pas rameuse, les feuilles sont ovales et étroites, voire lancéolées. Les feuilles supérieures sont sessiles, les inférieures ont un long pétiole. Inflorescence en épi terminal avec bulbilles dans la partie inférieure de cet épi. Ces bulbilles assurent une reproduction végétative asexuée. Fleurs blanches ou rosées. Habite les prairies et pâturages d'altitude, mais aussi les pelouses dans les bas-marais du Jura. C'est une plante sub-alpine à alpine, plutôt rare dans le Jura (aux sommets de Chasseron, Chasseral, Creux-du-Van). En savoir plus: cliquer ici, aussi ici et encore ici.
___________________________________________________

samedi 27 septembre 2014

ALCHEMILLA CONJUNCTA Bab.





































































Alchemille calcicole ou à lobes partiellement soudés (Alchemilla conjuncta Bab., Rosacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Creux-du-Van, dans la pelouse subalpine, vers le cirque rocheux (canton de Neuchâtel, Suisse, vers 1'300 m d'altitude, juin 2014). Cette Alchémille est très proche de l'Alchemilla alpina. Cette dernière est rare sur sol calcaire, mais Ch.-H. Godet la mentionne quand même dans sa Flore du Jura (1853), en ne dépassant pas le Jura argovien. Dans l'Alchemilla conjuncta, ici, les folioles sont au nombre de 7-9 (très rarement 5). Il sont d'un vert parfois un peu luisant dessus et argentés-soyeux dessous, avec de petites dents au sommet. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici.
__________________________________________

dimanche 14 septembre 2014

CENTAUREA JACEA L. s. str







































































Centaurée jacée (Centaurea jacea, L. s.str., Astéracées, anciennement Composées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés aux abords du lac des Taillères, près de la Brévine, en juin 2014 (canton de Neuchâtel, CH, vers 1'050 m d'altitude), dans un pré fauché depuis 1 semaine. Tige dressée, un peu anguleuse, assez rude. Feuilles oblongues-lancéolées à lancéolées, les inférieures atténuées en pétiole, parfois pennatifides, les supérieures sessiles. Capitules solitaires (3-6 cm de largeur). Fleurs extérieures d'un rouge violacé. Bractées de l'involucre avec appendice scarieux, arrondi, d'aspect parfois lacéré-frangé, brunâtre. Habite les prairies et pâturages, mais aussi les abords parfois marécageux. Plante commune en Suisse. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et aussi ici.
____________________________________________

mardi 9 septembre 2014

THALICTRUM AQUILEGIFOLIUM L.







































Pigamon à feuilles d'Ancolie (Thalictrum aquilegifolium L., Renonculacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés en juin 2014, au Creux-du-Van, canton de Neuchâtel (CH), vers 1'350 m d'altitude. Plante pouvant atteindre 40 cm de haut. Tige feuillées sur toute la longueur. Feuilles glauques dessous à divisions suborbiculaires-ovales. Fleurs en panicule corymbiforme. Filets des étamines allongés de couleur lilas clair ou roses. Bien présente dans le Jura en altitude. Fleurit de mai à juillet. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, et encore ici.
_________________________________________________

mercredi 27 août 2014

ANEMONE NARCISSIFLORA L.
























































Anémone à fleurs de narcisse (Anemone narcissiflora L., Renonculacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au bord du Creux-du-Van, canton de Neuchâtel (CH), en juin 2014, vers 1'300 m d'altitude (pelouse d'altitude). Cette plante est l'une des gloires de nos sommets du Jura (canton de Neuchâtel). Elle est rare et protégée. Les fleurs sont groupées en ombelles simples par 3-8 fleurs, blanches, parfois lavées de rose. Elle peut former des colonies importantes: c'était le cas au Creux-du-Van, en ce mois de juin 2014. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici et encore ici.
_____________________________________________

samedi 16 août 2014

ERIOPHORUM VAGINATUM L.

























































Linaigrette engainante (Eriophorum vaginatum L., Cypéracées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés aux abords immédiats du haut marais de la tourbière du Cachot, près de La Chaux-du-Milieu, canton de Neuchâtel (CH), vers 1'000 m d'altitude, fin mai 2014. Cette Linaigrette se distingue par un épi solitaire, terminal et dressé. Les feuilles sont raides et un peu rudes. Les gaines des feuilles terminales supérieures sont renflées (voir 3ème photo ci-dessus) et presque sans limbe. Cette plante forme des touffes compactes. Il n'y a pas de stolons. Elle peut être confondue, parfois, avec la Linaigrette de Scheuchzer, ayant des stolons, des gaines des flles non renflées et surtout, en principe, ici absente du Jura. Relativement rare en Suisse. Affectionne les marais tourbeux bombés, les pinèdes et bétulaies. Peut former des colonies importantes au voisinage immédiat des tourbières. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
______________________________________________

vendredi 8 août 2014

VACCINIUM VITIS-IDAEA L.









































































Airelle rouge (Mirtillo rosso). [Vaccinium vitis-idaea L., Ericacées). Exemplaires photographiés aux abords immédiats de la tourbière du Cachot, près de La Chaux-de-Milieu, canton de Neuchâtel (CH), vers 1'000 m d'altitude, en juin 2014. C'est un arbuste nain ne dépassant guère 30 cm. Les feuilles sont persistantes, assez coriaces, ovales, de 1-3 cm de longueur, obtuses ou échancrées à l'extrémité. Ces flles sont vert foncé dessus, luisantes, alors qu'elles sont plus claires et plus mates dessous avec des glandes brunes (visibles sur la 1ère photo). Fleurs (de mai à juin) en grappes courtes, penchées. Les corolles sont campanulées blanches ou un peu rosées, avec en général 4 (ou 5) petits lobes au bord. Calice court avec sépales triangulaires. Baie globuleuse rouge. Comestible. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
_________________________________________________

mercredi 6 août 2014

CORNUS KOUSA, var. Chinensis

























































Cornouiller du Japon, variété de Chine (Cornus kousa, var. chinensis, Cornacées). Au Tessin (canton suisse méridional), nous avons photographié ce Cornouiller, à la toute fin de mai 2014, dans un jardin botanique. Haut de 3 à 7 mètres et pouvant s'étaler sur 4 mètres de large, il se distingue par son port évasé et ses branches horizontales. Les feuilles ovales, luisantes et ondulées sur les bords sont vert foncé et deviennent écarlates en automne avant de tomber. Sa floraison, qui commence en juin, est vraiment spectaculaire. Les fleurs proprement dites, sorte de glomérules verts, sont très discrèts mais elles sont entourées de 4 grandes bractées blanches ou roses. Leurs grandes corolles en forme d’ombelles qui semblent posées sur le feuillage font grand effet pendant 4 semaines. Si l’été a été assez chaud, des fruits rouges semblables à des fraises, mais sans réelle valeur gustative, leur succèdent. Ce Cornouiller est couramment planté au Tessin dans les parcs et jardins où il fait forte impression en juin. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, et aussi ici.
_______________________________________________

lundi 4 août 2014

VINCETOXICUM HIRUNDINARIA Medik.
























































Dompte-venin officinal (Vincetoxicum hirundinaria, Medik., Apocynacées [anc. Vincetoxicum officinale]). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Tessin (canton suisse), près de Morcote, fin mai 2014. Tige finement pubescente. Feuilles allongées, ovales, en coeur, de 8-12 cm de long, d'un vert foncé ou un peu glauques. Fleurs: en corymbes pauciflores, pentamères, avec symétrie radiaire. Corolle en entonnoir, blanche ou parfois franchement vert-jaunâtre, de 4-8 mm de largeur. Habite les chênaies, les pinèdes (comme ici au Tessin). Habite aussi les rocailles assez ensoleillées. Plante toxique. Fleurit de juin à août. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
____________________________________________________

mardi 29 juillet 2014

ASPLENIUM TRICHOMANES L.

























































Capillaire rouge (Asplenium trichomanes L., Aspléniacées). Les exemplaires ci-dessus ont été photographiés au Tessin (canton suisse), dans la région de Morcote, fin mai 2014. Voici un Asplenium très répandu en Suisse et en Europe. La fronde mesure de 5-20 (voire 30) cm. Pétiole et rachis très étroitement ailés, de couleur brun rouge ou brun noirâtre, luisant jusqu'à l'extrémité. Le limbe est pennatiséqué avec 15 à 40 divisions de chaque côté. Divisions caduques, denticulées. Présent dès le mois de mai jusqu'en août et plus tard. Habite les rochers, les murs, souvent à l'abri de la lumière vive. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici.
_______________________________________________