Autres passions de l'auteur

Sites personnels:
Orgues et vitraux ,
Orgues en Suisse .



samedi 27 août 2016

HELICHRYSUM spc. STOECHAS ou ITALICUM (L.), Moench


















































































Immortelle (spc.). (Helichrysum spc.: stoechas ou italicum [L.], Moench, Astéracées [anc. Composées]). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), dans le périmètre du jardin avec étiquettes, le 30 juillet 2016, dans le voisinage de Sempervivum tectorum (terrain aride, sec, très ensoleillé). Une pancarte, correspondant aux végétaux fleuris à observer entre fin juillet et début août, mentionnait, notamment, le Tanacetum vulgare (Tanaisie commune). Les capitules fleuris sont bien proches de ceux de l'immortelle observée, par contre les feuilles vues et photographiées ne correspondent absolument pas à celles de Tanacetum vulgare. Après recherche dans nos livres et sur Internet, nous ne pouvons que conclure à une probable erreur d'étiquetage pour cette plante. Tanacetum aurait été sans doute plus à sa place ici, dans un jardin alpin, alors que Helichrysum est davantage un végétal des régions chaudes et arides de plaine à proximité de certains littoraux en France, mais aussi mentionné dans le grand site de la flore alpine de France. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_________________________________________

vendredi 26 août 2016

SEMPERVIVUM TECTORUM L.





















































Joubarbe des toits (Sempervivum tectorum L., Crassulacées). Photos prises dans le Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Ce robuste végétal peut atteindre 50-60 cm de haut, mais souvent moins. Tige densément feuillée. Feuilles basales en rosette, raides, glabres, mais ciliées au bord, souvent teintées de pourpre à la pointe. Fleurs rose carmin un peu terne, de diamètre de 2-3 cm. Pétales au nombre de 12 généralement, longuement acuminés 2,5-4 fois plus longs que les sépales. Floraison: juillet-août. Habitat: rocher, garides, toits, c'est un xérophile de l'étage des collines et subalpin. Alpes, Tessin, Grisons, Valais mais très peu présent au Jura. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Il y a la sous-espèce "des toits" et celle "des Alpes". La différence se fait principalement au niveau des feuilles de la rosette de base: les cils qui bordent ces feuilles sont réguliers chez S. tectorum, irréguliers chez S. alpinum. De plus la feuille de la rosette de S. alpinum est sensiblement plus longuement acuminée. Les exemplaires photographiés à Champex étaient notés comme S. tectorum, simplement.

____________________________________

jeudi 25 août 2016

PRUNELLA GRANDIFLORA (L.), Scholler

























































Brunelle à grandes fleurs (Prunella grandiflora [L.], Scholler, Lamiacées [Labiées]). Photos prises dans le Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Plante proche de Prunella vulgaris, mais plus grande, pouvant atteindre 30 voire 40 cm. Plante sans stolons, Paire de feuilles supérieures éloignée de l'inflorescence. Corolle violet-pourpre longue de 2 cm et plus. Tube courbé vers le haut. Floraison: juin-octobre. Habitat: prés secs, talus ensoleillés, lisières claires. Etage des collines ou étage subalpin et même alpin. Bien présente dans le Jura, en Valais notamment. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. (Complément de la monographie jurassienne suivante). Peut monter à plus de 2'000 m !

__________________________________

mercredi 24 août 2016

SIDERITIS HYSSOPIFOLIA L.









































































Crapaudine à feuilles d'hysope (Sideritis hyssopifolia L., Labiées). Photos prises dans le Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Autre nom: Stregonia alpina. Plante discrète de 10 à 25 cm de haut à tige rameuse avec 2 faces plus pubescente que les 2 autres. Tige ligneuse à la base. Feuilles lancéolées ou ovales-lancéolées entières un peu dentées à l'extrémité, sessiles ou à pétiole court. Fleurs subsessiles, en pseudoverticilles de 6 fleurs environ, formant un épi terminal compact. Corolles d'un jaune clair, discrètes (5-9 mm). Calice à 5 dents épineuses. Floraison: juillet à septembre. Présence en Suisse: pentes rocailleuses calcaires subalpines à alpines. Sud du Jura jusqu'à la Dôle. Weissenstein, mais rare. Europe centrale et du sud-ouest. Rare en Suisse. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici encore.

_______________________________________

mardi 23 août 2016

DIANTHUS CARTHUSIANORUM L.



























































































Oeillet des Chartreux (Dianthus carthusianorum L., Caryophyllacées). Photos prises dans le Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. L'un des plus beaux oeillets de notre flore ! Hauteur: peut atteindre 30-45 cm. Tige le plus souvent non rameuse, glabre, avec rejets stériles nombreux. Feuilles linéaires. Fleurs pourpres, somptueuses, sur pédicelle court, en faisceau terminal (sorte d'inflorescence) entouré de bractées un peu raides, brunes ou fauves. Ecailles du calice de même couleur, brusquement contactées. Tube du calice long de 12-17 mm, pourpre foncé. Beaux pétales dentés à l'extrémité du limbe (qui mesure 7-15 mm). Capsule s'ouvrant par 4 dents. Floraison: juin à octobre. Habitat: prés secs, pentes rocheuses, forêts claires. Europe centrale. En Suisse: Jura, Alpes du Valais, mais aussi plateau suisse. Etage des collines et subalpin. Ce qui permet de distinguer immédiatement cet oeillet: les fleurs regroupées en faisceau terminal: généralement 4-6 fleurs. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

__________________________________

lundi 22 août 2016

CAMPANULA RAPUNCULOIDES L. (Champex, Valais)

























































Campanule fausse raiponce ou stolonifère (Campanula rapunculoides L., Campanulacées). Photos prises en accédant au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Exemplaires très spectaculaires ici, méritant une monographie complémentaire de celle faite dans le Jura (voir ici). La grappe florale est particulièrement impressionnante ici à Champex, unilatérale, non feuillée. Corolles longues de 3 cm, aux lobes légèrement ciliés ici ou là. Calice à lobes lancéolés, fins, étalés-recourbés nettement. Floraison: juin à septembre. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

______________________________________

MALVA MOSCHATA var. ALBA L.
















































Mauve musquée à fleurs blanches (Malva moschata [var. alba] L., Malvacées). Photos prises en montant au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Cette mauve obéit aux critères définis dans la monographie de notre site pour la forme à fleurs roses (cliquer ici, et ici). Pour le reste on pourra se référer aux liens suivants: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

___________________________________

ERYNGIUM ALPINUM L.






















































































Panicaut des Alpes ou Chardon bleu (Eryngium alpinum L., Apiacées [anc. Ombellifères]). Photos prises en accédant au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Plante somptueuse (protégée, rare) pouvant atteindre 70 cm de haut. Feuilles basales indivises, ovales, en coeur ou triangulaires, peu coriaces mais dentées-épineuses, à pétiole jusqu'à 15-20 cm. Feuilles supérieures palmatifides, incisées à dents épineuses. Fleurs petites, vertes ou violacées, groupées en tête serrée, celle-ci étant entourée d'une collerette à folioles très finement divisées et épineuses, d'un bleu violacé. Les fleurs sont donc en capitules oblongs-cylindriques atteignant 6 cm de haut. Floraison: juillet-août. Habitat: mégaphorbiées, rocailles à l'étage subalpin et alpin (manquerait au Tessin et en Engadine). Introduite dans le Jura. La carte mentionne sa présence bien spécifique dans la région de Champex. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. (Plante rare et protégée, montant de 1'500 ad 2'300 m, sols calcaires).

______________________________________

LUPINUS POLYPHYLLUS Lindl.











































































Lupin à folioles nombreuses (Lupinus polyphyllus Lindl., Fabacées). Photos prises en montant au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Voici une plante subspontanée, classée comme envahissante, notamment en altitude. Elle peut mesurer jusqu'à 1,50 m. Les feuilles sont digitées avec 9-15 folioles, aiguës, longues de 4-15 cm et larges de 1-3 cm, avec quelques poils. Inflorescence en grappe dressée pouvant atteindre 50 cm, en faux verticilles de fleurs bleues, parfois roses ou même blanches, mesurant 12-16 mm de long. Etendard blanchâtre au milieu. Calice bilabié. Gousse mesurant 2-6 cm avec poils appliqués. Fleurit de juin à septembre. Habitat: jardin (plantation) mais devenant subspontané et envahissant. Originaire d'Amérique. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et aussi ici.

_________________________________

dimanche 21 août 2016

MELAMPYRUM PRATENSE L.








































































Mélampyre des prés (Melampyrum pratense L., Orobanchacées [anc. Scrophulariacées]). Photos prises à proximité du Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Plante de faible hauteur (pas plus de 50 cm) à tige quadrangulaire poilue sur 2 faces. Rameaux grêles. Feuilles lancéolées entières. Bractées vertes à longueur décroissante vers le haut de la tige, munies de chaque côté de 1-3 dents linéaires. Inflorescence lâche, unilatérale, avec corolles de 10-20 mm de longueur, jaunes à blanches. Gorge de la corolle fermée et tube droit (contrairement à M. Sylvaticum où le tube de la corolle possède une bosse dessus). Anneau de poils à l'intérieur de la corolle. Calice plus court que le tube corollaire, à lobes non étalés. Floraison: juin à septembre. Habitat: forêts claires, lisières, aussi marécages parfois. Collines et étage subalpin (jusqu'à 2'000 m). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_____________________________________

samedi 20 août 2016

PRENANTHES PURPUREA L.











































































Prénanthe pourpre (Prenanthes purpurea L., Astéracées [anc. Composées]). Photos prises à proximité du Jardin alpin botanique de Champex (Valais, Suisse), vers 1'450 m d'altitude, le 30 juillet 2016. Plante assez commune pouvant monter jusqu'à 2'000 m. Elle mesure 40-150 cm. Elle est glabre avec des feuilles minces, un peu glauques, oblongues, lancéolées, entières ou sinuées-dentées, les inférieures atténuées en pétiole ailé, les supérieures embrassantes nettement. Capitules nombreux, penchés en panicules lâches. Involucre étroit, long d'environ 1 cm, bractées au nombre de 6-8, imbriquées. Fleurs purpurines, ligulées, généralement au nombre de 5 par capitule. Fleurit de juillet à septembre. Habite les lisières de forêts à l'étage des collines et étage subalpin. Bien répandue en Suisse. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

______________________________________

TROPAEOLUM MAJUS L., 1753





















































Grande capucine (Tropaeolum majus L., 1753, Tropéolacées). Photos prises au Jardin botanique de l'Université de Neuchâtel, le premier août 2016. La Grande Capucine ou Capucine des jardins (Tropaeolum majus) est une plante herbacée annuelle ou vivace de la famille des Tropéolacées et du genre Tropaeolum. Cette plante ornementale et comestible est probablement un hybride originaire d'Amérique du Sud. Elle a été introduite en France en provenance du Pérou à la fin du XVIIe siècle. Dans son pays d'origine, le Pérou, la capucine est pollinisée par les oiseaux-mouches. En Europe, les bourdons s'acquittent de cette tâche. Mais la fleur sécrète son nectar tout au bout d'un interminable éperon. Certains bourdons, dont la langue est trop courte, n'hésitent pas à percer un trou sur le côté pour accéder au nectar (vol de nectar). La grande capucine a été introduite par des conquistadors hollandais vers 1680 en Europe où elle a fait son apparition dans les jardins de monastères et était tenue en haute estime en tant que plante aromatique et médicinale. Plante cultivée, souvent subspontanée à proximité des habitations. Tiges rampantes, feuilles grandes, glauques et peltées (insertion au centre). Fleurs orangées, grandes. Lire aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici encore.

__________________________________

vendredi 19 août 2016

JACOBAEA MARITIMA (L.), Pelser & Meijden, 2005 [Senecio cineraria DC., 1838]







































































Jacobée maritime ou Senecio Silver Dust (Jacobaea maritima [L.], Pelser & Meijden, 2005, Astéracées [anc. Composées]).
Plante vivace:
- tiges de 3-6 dm sous-frutescentes à la base, dressées, raides, rameuses, blanches-tomenteuses en dessous, cotonneuses et plus ou moins vertes en dessus, ovales-oblongues ou oblongues, profondément pennatipartites ou presque pennatiséquées, à segments presque égaux, oblongs-obovales ou oblongs, entiers ou lobés, souvent bi-trifides, les inférieures pétiolées, les supérieures sessiles,
- involucre blanc-tomenteux, à folioles oblongues-lancéolées,
- akènes glabres,
- capitules en corymbe très dense,
- fleurs jaunes à 10-12 ligules.
Écologie: sables et rochers de la région méditerranéenne des Alpes-Maritimes aux Pyrénées-Orientales, remonte jusque dans la Drôme; Corse. Répartition: Espagne, Italie, France principalement. Chez nous en Suisse: plante introduite pour son côté très ornemental. Floraison: juin-juillet-août. Photos prises au Jardin botanique de l' Université de Neuchâtel, le premier août 2016. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_________________________________________