Autres passions de l'auteur

Sites personnels:
Orgues et vitraux ,
Orgues en Suisse .



mardi 27 septembre 2016

MINUARTIA CAPILLACEA (All.), Graebn.








































































Minuartie à feuilles capillaires (Minuartia capillacea [All.], Graebn., Caryophyllacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Plante très proche de Minuartia laricifolia, mais ses feuilles atteignent 2 cm. Pédicelles et sépales velus-glanduleux, voire visqueux. Sépales longs de 5-7 mm. Floraison: juillet-août. Habitat: rochers, éboulis (sur calcaire). Etage des collines et subalpin: Sud du Jura (Chasseron, Dôle, Mont Tendre) et aussi au Tessin (San Salvatore). Donc plante très rare chez nous. En voir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici aussi. Peut monter jusqu'à 2'000-2'500 m d'altitude.

_______________________________________

lundi 26 septembre 2016

SEDUM TELEPHIUM subsp. MAXIMUM (L.), Kirschl.









































































Grand orpin (Sedum telephium subsp. maximum [L.], Kirschl). Photos prises au Jardin botanique de l'Université de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Habite à l'étage des collines jusqu'à subalpin. Assez répandu en Suisse: Valais, Tessin, Jura (un peu), Plateau (ici ou là). C'est une plante qui croît dans les rocailles, les chemins, les pelouses sèches, les chemins ou les bois clairs au sud-est d'une
ligne qui va de l'Alsace à l'ouest des Pyrénées, de préférence sur les terrains siliceux. Les feuilles, au moins les supérieures, sont arrondies, sessiles et un peu embrassantes, opposées ou verticillées par trois. Les fleurs d'un blanc verdâtre, parfois rosées, forment des inflorescences denses. Les pétales sont en capuchon au sommet. Peut monter à près de 2'000 m d'altitude. Ce grand orpin aux nombreuses fleurs blanches pousse dans les rocailles et les bois clairs. Ses feuilles sont sessiles, ovales ou arrondies, en coeur à la base embrassant un peu la tige. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et enfin ici. (Famille des Crassulacées).

____________________________________

NUPHAR LUTEA (L.) Sm.
























































Nénuphar jaune (Nuphar lutea [L.], Sm., Nymphéacées), Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Plante aquatique enracinée dans la vase avec  feuilles flottantes ovales, profondément cordiformes, longues de 10-30 cm., souvent émergentes, vertes au-dessous. Fleurs jaunes d'un diamètre de 3-5 cm à généralement 5 tépales, parfois verdâtres à l'extérieur. Etamines et nectaires nombreux. Stigmates réunis en un disque concave à bord entier. Floraison: juin à août. Habitat: eaux tranquilles ou à courant faible mesurant jusqu'à 2 m de profondeur. Moyennement fréquent en Suisse: Plateau, Jura, peut monter en montagne jusqu'à environ 1'400 m. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et ici aussi.

_____________________________________

dimanche 25 septembre 2016

TYPHA SCHUTTLEWORTHII, W.D.J. Koch & Sond.

























































Massette de Shuttleworth (Typha schuttleworthii, W.D.J. Koch & Sond., Typhacées). Photos prises au Jardin botanique de l'Université de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Proche de Typha latifolia, mais avec des feuilles de la hampe larges de seulement 0,5-1 cm, souvent vert-jaunâtre. Epi mâle atteignant au maximum les 2/3 de la longueur de l'épi femelle. Floraison: juin-juillet. Habitat: rivières, eaux lentes, étangs, marais. Plutôt rare en Suisse. (Nom relevé sur l'étiquette plantée dans le massif de cette massette). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici aussi.

___________________________________

dimanche 11 septembre 2016

STACHYS OFFICINALIS (L.), Trevis.











































































Epiaire officinale ou Bétoine commune (Stachys officinalis [L.], Trevis., Lamiacées ou Labiées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Plante pouvant atteindre 70 cm de haut. Tige non rameuse, hérissée à glabrescente, à rosettes stériles. Feuilles basales pétiolées, ovales-oblongues en coeur à la base, crénelées. Fleurs en pseudoverticilles multiflores, serrés. Corolle purpurine atteignant 10-15 mm. Lèvre supérieure droite, entière ou échancrée. Calice en cloche, en tube long de 4 mm environ à dents longues de 1-2 mm. Akènes lisses, longs de 2 mm. Floraison: juillet à septembre. Habitat: prairies plutôt maigres, buissons; étage des collines à montagnard (jusqu'à 1'700 m). Bien représentée en Suisse, mais manque en Engadine.  Autre nom: Betonica officinalis L. (Bétoine officinale). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

________________________________________

samedi 10 septembre 2016

GENTIANA ASCLEPIADEA L.










































































Gentiane à feuilles d'asclépiade (Gentiana asclepiadea L., Gentianacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Grande plante (30-90 cm) à tige sans rosette basale, non rameuse, garnie de nombreuses feuilles. Tige le plus souvent dressée mais parfois penchée. Feuilles généralement décussées ( = feuilles disposées par paires opposées dont les axes centraux se croisent à angle droit d’un noeud tout le long de la tige), lancéolées, acuminées, le plus souvent à 5 nervures. Inflorescence généralement unilatérale, parfois multilatérale. Fleurs souvent géminées, subsessiles, aux aisselles des feuilles supérieures. Corolle tubuleuse en cloche, bien caractéristique des gentianes, azur foncé à bandes claires ponctuées de violet à l'intérieur. Fleurs longues de 3-5 cm, à 5 lobes ovales-aigus. Anthères soudées. Calice tubuleux, tronqué, à 5 lobes linéaires courts. Floraison: août à octobre. Habitat: pâturages, bois clairs, prés, rocailles un peu humides. Etage des collines à étage subalpin (500 à 2'500 m): Alpes, plateau suisse mais manque dans la partie la plus occidentale, Jura nord seulement. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

______________________________________

vendredi 9 septembre 2016

HIERACIUM INTYBACEUM All.






















































Epervière à feuilles de chicorée ou E. fausse chicorée (Hieracium intybaceum All., Astéracées [anc. Composées]). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Hauteur entre 10 et 25 cm. Tige le plus souvent fourchue, à rameuse, feuillée. Plante vert-jaunâtre, glandulo-visqueuse au niveau des feuilles. Ces feuilles sont étroitement lancéolées, pouvant dépasser 10 cm de long, irrégulièrement dentées, à bords ondulés, parfois embrassantes. Fleurs jaune blanchâtre. Akènes brun foncé. Floraison: juillet-août. Habitat: plante subalpine à alpine (de 1'000 à 2'700 m environ), dans les rocailles et les brousses d'arbustes bas. Sur sols siliceux. Haut-Valais, massif du Gothard, alpes tessinoises, sud des Grisons. Plutôt rare. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

______________________________________

jeudi 8 septembre 2016

CYCLAMEN PURPURASCENS Mill.





































Cyclamen d'Europe (Cyclamen purpurascens Mill., Primulacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 août 2016. Cette monographie complète les photos prises en pleine nature et figurant déjà dans ce site ici. Ce cyclamen a des feuilles basales (toutes), réniformes- cordées à long pétiole, finement sinuées-dentées, pourpres dessous. Les fleurs sont d'un rose pourpre, solitaires, inclinées, odorantes. Les feuilles portent des marbrures vert clair dessus le limbe. Longueur de la fleur: 1,5 à 2,5 cm. Habitat: forêts de feuillus à sol calcaire, endroits frais ombragés mais toutefois un peu clairs en journée. Collines, étage montagnard (jusqu'à 1'800 m). Jura neuchâtelois, plateau (ici ou là), Valais (rare), Tessin méridional et Grisons (pointe méridionale). D'une manière générale: rare en Suisse. A protéger ! En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Fleurit de juin à octobre.

_____________________________________

mercredi 7 septembre 2016

ERYNGIUM BOURGATII, Gouan






































































Chardon bleu des Pyrénées ou panicaut de Bourgat (Eryngium bourgatii, Gouan, Apiacées). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Description du site tela-botanica.org = ci-dessous :
- Plante vivace de 20-40 cm, bleuâtre, très épineuse, à souche épaisse,
- tige dressée, simple ou rameuse au sommet,
- feuilles coriaces, suborbiculaires-palmatipartites, à segments oblongs ou lancéolés profondément  divisés en lobes divergents épineux,
- fleurs bleues, en têtes ovoïdes pédonculées,
- involucre d'un vert bleuâtre, à 10-12 folioles étalées-dressées, linéaires-lancéolées, entières ou à   1-3 dents de chaque côté, coriaces, fortement nervées,
- paillettes entières,
- calice fructifère à dents dressées,
- fruit obovale, couvert d'écailles ovales-obtuses.
Écologie: pâturages et lieux incultes de toute la chaîne des Pyrénées.
Répartition: Espagne.
Floraison: juillet-août. Non présent en Suisse, sauf, comme ici, dans des jardins spéciaux ou botaniques. Très décoratif !
Informations: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Le Panicaut des Alpes (bien suisse, lui !) se trouve ici.

_______________________________________

HEMEROCALLIS MULTIFLORA L.

























































Hémérocalle multiflore, proche de Hémérocalle jaune (Hemerocallis multiflora L., Xanthorrhoéacées). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Cette plante, somptueuse (avec étiquette Hemerocallis multiflora, sur place), est proche de Hemerocallis lilio-asphodelus L., mentionnée dans l'ouvrage Flora Helvetica de K. Lauber, G. Wagner, et A. Gygax, éd. Haupt, 2012. La fleur est composée de trois pétales et trois sépales, collectivement appelés tépales, chacun avec une nervure centrale de la même ou dans une couleur contrastante. La section centrale de la fleur, appelée la gorge, a généralement une couleur différente. Il y a six étamines, chacune avec une anthère à deux lobes. Après la pollinisation, la fleur forme une capsule à trois loges. Certaines espèces fleurissent la nuit. Les hémérocalles sont étonnamment peu utilisées comme fleurs coupées bien qu'elles continuent à faire de nouvelles fleurs sur les tiges coupées pendant plusieurs jours. L'Hémérocalle est originaire du Caucase et de la Sibérie. En Suisse: uniquement cultivée, et rarement subspontanée. Ornementale essentiellement. Elle figurait pourtant dans le Jardin alpin de Champex. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_____________________________________

lundi 5 septembre 2016

SARRACENIA PURPUREA L.























































Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea L., Sarracéniacées). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Plante insectivore appelée aussi carnivore. Feuilles basales charnues, ventrues, longues de 5-15-30 cm, dressées en bouquets de cornets avec ouverture en entonnoir rempli d'eau (pièges à insectes). Fleurs solitaires penchées, sphériques, pourpres- verdâtres, de 3-4 cm de diamètre (pouvant atteindre près de 7 cm à l'éclosion). Pédoncule floral dressé, nu, long de 20-40 (voire 60) cm. Floraison: juillet. Habitat: tourbières en Europe (ce végétal a été introduit du continent américain du Nord vers 1700). Jura neuchâtelois et bernois. Oberland bernois. Plateau oriental. Plante peu fréquente et même rare en Suisse. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

________________________________________

dimanche 4 septembre 2016

CAMPANULA COCHLEARIIFOLIA Lam.

























































Campanule naine ou fluette (Campanula cochleariifolia Lam., Campanulacées). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Petite plante fluette haute de 5-15 cm. Elle est gazonnante. Feuilles basales ovales-suborbiculaires, dentées, atténuées en pétiole court, parfois détruites à la floraison. Feuilles inférieures oblongues-ovales, dentées, pétiolées. Feuilles supérieures linéaires. Fleurs penchées en grappes pauciflores avec corolles d'un bleu clair (longueur de 1-2 cm), en cloche arrondie à la base. Fruit: capsule penchée et glabre. Floraison: juin-août. Habitat: rochers, murs, alluvions pierreuses, éboulis. Etage des collines et alpin (jusqu'à 3'000 m). Bien présente en Suisse. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

__________________________________

samedi 3 septembre 2016

LINUM FLAVUM L.

























































Lin jaune (selon l'étiquette du Jardin botanique). Linum flavum L., Linacées. Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Cette plante ne fait, apparemment pas partie de la flore suisse indigène (selon les ouvrages spécialisés consultés). Par contre elle est plantée dans les jardins et rocailles en raison de son effet décoratif remarquable. Descriptif bref : vivace, érigée, à souche ligneuse. Feuilles de 2-4 cm de long, spatulées, lancéolées, vert foncé. Cymes terminales, compactes et très ramifiées, composées de fleurs de 1-3 cm de diamètre, dressées, en entonnoir, jaune d'or. A besoin de soleil et d'un sol drainant, caillouteux ou sablonneux. Le feuillage est caduc. Jardin sur gravier, rocaille, pot et conteneur. Pousse en Europe et Asie tempérée. Voir ici, ici aussi, ici aussi, ici aussi.
 
___________________________________________________

vendredi 2 septembre 2016

DROSERA ANGLICA Huds. (Drosera longifolia L.)





































































Rossolis à longues feuilles (Drosera anglica Huds., Droseracées). Photos prises au Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse), le 30 juillet 2016. Cette plante est très proche parente de la Drosera rotundifolia ( = Rossolis à feuilles rondes, plus commune en Suisse et dans nos tourbières). Celle qui nous concerne ici a des feuilles obliques ou dressées à limbe spatulé étroit (plus rarement obovale), long de 1-3 cm et atténué en un pétiole plus ou moins long (2-5 cm) et glabre. Inflorescence non ramifiée, "en principe". Les exemplaires photographiés portaient clairement l'étiquette Drosera anglica. Floraison: juillet à août. Habitat: bas-marais alcalins, fossés des tourbières, prés marécageux (plante carnivore). Présence disséminée en Suisse surtout vers le Nord. S'appelle aussi Drosera longifolia. Habite l'étage des collines et les tourbières subalpines. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

___________________________________________

HYSSOPUS OFFICINALIS L.





















LES FEUILLES





















































Hysope officinale (Hyssopus officinalis L., Lamiacées [anc. Labiées]). Photos prises dans le Jardin botanique alpin de Champex (Valais, Suisse, le 30 juillet 2016. Plante pouvant atteindre 50 cm de haut. Tige dressée, rameuse, ligneuse à la base. Plante glabrescente, aromatique. Feuilles subsessiles, étroitement lancéolées, longues de 1 à 2,5 cm ou même un peu plus, larges de 2-6 mm, entières. Fleurs subsessiles, par 3-7 à l'aisselle des feuilles en pseudoverticilles unilatéraux formant un épi long de 2 à 10 cm. Corolle bleue longue de 8-12 mm avec lèvre inférieure trilobée. Calice à 5 dents. Floraison: juillet à septembre. Habitat: pentes rocheuses et prés secs. Cultivée, donc pouvant être subspontanée. Etage des collines et montagneux en Valais, un peu sur Vaud. Plutôt rare. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

____________________________________