Autres passions de l'auteur

Sites personnels:
Orgues et vitraux ,
Orgues en Suisse .



vendredi 25 novembre 2016

LEUCANTHEMUM VULGARE aggr. Lam.
























































































Marguerite commune (Leucanthemum vulgare aggr. Lam., Astéracées [anc. Composées]). Photos prises dans une prairie de fauche dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse), vers 1'600 m d'altitude, le 23 juin 2016. Plante glabre ou poilue surtout dans la partie inférieure. Feuilles basales à long pétiole, les inférieures spatulées à lancéolées, atténuées en pétiole, dentées (voire pennatipartites), les supérieures sessiles (demi-embrassantes et parfois munies d'oreillettes). Capitules solitaires (2-4 [-7 cm]) de diamètre. Fleurs ligulées blanches, fleurs tubulées jaunes. Bractées de l'involucre à bord scarieux noir brunâtre ou parfois brun clair. Il y a 5 espèces en Suisse. Floraison: mai à octobre. Habitat: prairies grasses ou maigres, pâturages, lieux incultes; habite les collines, la plaine mais aussi l'étage montagnard et subalpin. Très répandue en Suisse. En savoir plus: voir ici, ici aussi, ici aussi, aussi ici, aussi ici, et encore ici.

_____________________________________

mardi 22 novembre 2016

TRAGOPOGON PRATENSIS L. (subspec. probable ORIENTALIS)







































































































Salsifis des prés (Tragopogon pratensis subsp. orientalis [probable !], L. [Celak], Astéracées [anc. Composées]). Photos prises dans un pré riche du Lötschental (Haut-Valais, Suisse), un peu au-dessous du village de Blatten, le 23 juin 2016, vers 1'600 m d'altitude. Tragopogon pratensis est une plante qui comporte plusieurs sous-espèces, dont la sous-esp. orientalis, probablement celle prise en photo ici, car de loin la plus fréquente en Suisse. Plante haute de 30-70 cm. Tige généralement rameuse. Plante un peu cotonneuse à l'état jeune, puis glabre plus tard. Feuilles étroitement lancéolées, longuement atténuées-acuminées, sessiles et embrassantes. Capitules ne s'ouvrant que le matin (nous étions largement avant midi), jaune or, dont les fleurs ligulées sont de même longueur ou un plus longues que les bractées de l'involucre. Ces bractées sont vert blanchâtre dans la partie pointue et sur le dessus au milieu, les bords étant un peu plus vert foncé. Anthères jaunes. Diamètre des capitules ouverts: 2,5 à 5 cm au max. Les feuilles en vieillissant prennent parfois un aspect fripé et tordu. Floraison: mai à juillet. Habitat: prairies grasses destinées à la fauche (collines, étage montagnard et subalpin même). Très présent en Suisse sauf en haute altitude en Valais (pas plus de 2'300 m). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici. Dans la sous-espèce pratensis, les bractées involucrales peuvent être plus longues que les ligules jaunes du capitule.

____________________________________

lundi 21 novembre 2016

RHINANTHUS ALECTOROLOPHUS (Scop.), Pollich








































































Rhinanthe velu ou Crête de coq. (Rhinanthus alectorolophus [Scop.], Pollich, Orobanchacées [anc. Scrophulariacées]). Photos prises dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse), le 23 juin 2016, vers 1'600 m d'altitude. Cette plante peut monter jusqu'à 2'500 m d'altitude. Haute de 10-50 cm et velue. Feuilles lancéolées, régulièrement dentées, +/- sessiles, dents des bractées non aristées et ne décroissant pas à l'extrémité. Corolle jaune de 18-22 mm de longueur, bilabiée, tube courbé vers le haut. Lèvre supérieure en casque, comprimée latéralement, munie de chaque côté d'une dent violette (ou blanchâtre), longue de 2 mm en moyenne. Lèvre inférieure un peu plus courte, calice très velu, ventru, mais comprimé latéralement. Floraison: mai à août. Habitat: prairies, pâturages, moissons, étage des collines, subalpin, et même parfois alpin (max. 2'500 m). Forme parfois des colonies importantes dans les prés. Toute la Suisse, mais un peu plus rare en Valais d'altitude. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, encore ici.

________________________________

dimanche 20 novembre 2016

VIOLA TRICOLOR aggr.










































































Pensée tricolore (Viola tricolor aggr., Violacées). Photos prises dans le Lötschental, au-dessous du village de Blatten (vers 1'600 m d'altitude), Haut-Valais (Suisse), le 23 juin 2016. Plante signalée de 300-2'100 m d'altitude. Tige dressée, souvent rameuse, mesurant le plus souvent de 5 à 40 cm de haut. Feuilles suborbiculaires à lancéolées avec 1-5 dents de chaque côté. Stipules grands atteignant presque la longueur des feuilles avec 2-5 petits lobes linéaires de chaque côté. Fleur violette, jaune ou blanche ou le plus souvent panachée, avec un long pédoncule. L'éperon atteint au maximum la demi-longueur du reste du pétale concerné. Sépales lancéolés, aigus. Floraison: mars à septembre. Habitat: prairies, jachères, talus, éboulis (étage des collines, montagnard et subalpin). Assez bien répartie en Suisse, notamment Jura, plateau (collines), Valais, Tessin et Grisons aux altitudes mentionnées ci-dessus. La Pensée tricolore comprend 4 espèces: la V. tricolor et la V. saxatilis en ce
qui concerne l'altitude. La Viola tricolor photographiée dans le Lötschental présentait 2 pétales blancs en haut, 3 pétales jaunes en bas avec un centre jaune vif de la fleur + rayures foncées classiques au centre. L'éperon peu visible de face était un peu violacé. Dans notre flore, nous avons saisi d'autres formes de cette Pensée, à d'autres endroits de Suisse (voir ici). En savoir plus: voir ici, voir ici, voir ici, voir ici, voir ici, et ici encore.

_____________________________________

vendredi 18 novembre 2016

BISCUTELLA LAEVIGATA L.








































































































Biscutelle ou lunetière lisse (Biscutella laevigata L., Brassicacées [anc. Crucifères]). Photos prises au-dessous de Blatten dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse), le 23 juin 2016, vers 1'600 m d'altitude. Plante mesurant 15-40 cm de haut. Tige rameuse en haut, un peu poilue à la base, plus lisse vers le haut. Feuilles basales en rosette, atténuées en pétiole, lancéolées, entières ou dentées-lobées, atteignant 12 cm de long, munies de poils raides, les caulinaires peu nombreuses, sessiles et +/- embrassantes. Pétales jaunes longs de 4-8 mm à onglet court. Silicules planes, géminées, évoquant nettement la forme de lunettes, longues de 4-7 mm et larges de 7-12 mm. Floraison: mai à juillet. Habitat: prés secs, pelouses rocailleuses, éboulis; généralement calcicole; étage des collines, montagnard, subalpin et alpin. Zones préalpines du Jura Sud (vaudois). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Pousse de 800-2'600 m. Biscutella peut se présenter sous plusieurs formes variables, notamment au niveau des feuilles basales (dentées ou pas) et au niveau des silicules (vertes ou parfois brunâtres sur les bords).

__________________________________

jeudi 17 novembre 2016

PARADISIA LILIASTRUM (L.), Bertol.






















































































Paradisie ou Lis des Alpes (Paradisia liliastrum (L.), Bertol., Asparagacées [anc. Liliacées]). Photos prises au-dessous de Blatten dans le Lötschental, le 23 juin 2016, vers 1'600 m d'altitude. Belle plante pouvant atteindre 50 cm de haut. Feuilles: 6-8, toutes basales, linéaires-canaliculées, larges de 2-8 mm, pouvant atteindre 25 cm de long. Grappe de fleurs +/- unilatérales comptant 2-5 (- év. 10) fleurs. Bractées plus longues que les pédicelles. Fleurs blanches mesurant 3-5 cm en tube évasé. Tépales au nombre de 6, oblongs-lancéolés, soudés à la base. 6 étamines souvent arquées-ascendantes. Style 1. Anthères de couleur orange à maturité. La pointe des tépales blancs est souvent munie d'un petit mucron verdâtre. Floraison: juin-juillet. Habitat: prés aux caractéristiques intermédiaires, prairies riches avant la fauche estivale. Capable de former des peuplements assez riches, bien visibles. Altitude: 800-2'400 m. Bien présent en Valais et dans le Lötschental, au Tessin, mais devient rare dans les chaînes septentrionales. On en signale à la Dôle (Jura). C'est l'une des très belles plantes de nos Alpes ! En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici aussi.

_____________________________________

dimanche 13 novembre 2016

RANUNCULUS ACONITIFOLIUS L.











































































Renoncule à feuilles d'aconit (Ranunculus aconitifolius L., Renonculacées). Photos prises le 22 juin 2016 dans le bois jouxtant l'hôtel de Fafleralp, vers 1'800 m d'altitude (Lötschental, Haut-Valais, Suisse). Plante pouvant atteindre 60 cm de haut. Tige à rameaux étalés. Feuilles basales palmatiséquées à 3-5(-7) divisions rhomboïdales, dentées presque jusqu'à l'extrémité, de même que les divisions des feuilles caulinaires. Pédoncules 1-3 fois plus longs que les feuilles de la base et devenant poilus sous les fleurs blanches (1-2,5 cm de diamètre). Floraison: mai-juillet. Habitat: bord des ruisseaux, prairies un peu humides, sous-bois aussi humides. Domaine montagnard, subalpin, et alpin. Toute la Suisse et le Jura. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. (Remarque: les boutons floraux sont rose-violacé, avant éclosion).

_________________________________________

samedi 12 novembre 2016

ASTER BELLIDIASTRUM (L.), Scop.



















































































Aster pâquerette (Aster bellidiastrum [L.], Scop., Astéracées [anc. Composées]). On trouve aussi dans les livres le nom latin de Bellidiastrum michelii. Photos prises dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse), le 22 juin 2016, vers 1'900 m d'altitude, au bord d'un petit lac de montagne, dans une zone humide en compagnie de Bartsia alpina. En arrivant vers ce lac, nous avions repéré ces capitules blancs bien visibles de loin. La plante est haute de 5-25 cm, La tige est nue, nettement pubescente, ne porte qu'un capitule. Les feuilles sont exclusivement en rosette basale, oblongues-ovales, assez pubescentes, généralement dentées-crénelées, avec parfois un petit mucron à l'extrémité des dents. Capitule de 2-4 cm de diamètre: fleurs tubuleuses jaune clair et fleurs ligulées blanches. Les bractées de l'involucre sont nettement mucronées-acuminées, sur 2 rangs. Réceptacle conique. Floraison: mai-juin. Habitat: rocailles humides, forêts humides et claires, étage des collines, subalpin et alpin moyen (jusqu'à 2'200 m). Très présent en Suisse dans les Alpes et aussi dans le Jura. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici.

_____________________________

BARTSIA ALPINA L.











































































Bartsie des Alpes (Bartsia alpina L., Orobanchacées). Photos prises dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse), le 22 juin 2016, vers 1'900 m d'altitude. Plante haute de 10-20 cm, velue-hérissée à tige simple. Les feuilles sont ovales, sessiles à base arrondie ou en coeur à dents obtuses. Les feuilles supérieures sont lavées de violet, de même que le calice. Fleurs solitaires à l'aisselle des feuilles supérieures. Corolle violet foncé (15-25 mm de long) à poils glanduleux de même que le calice. Tube de la corolle à lèvre supérieure en casque, la lèvre inférieure est à 3 petits lobes et plus courte que la supérieure. Floraison: juin à août. Habitat: prairies, pâturages, faisant partie des groupements humides et de certains bas-marais. Nos photos ont été prises en bordure d'un petit lac de montagne aux berges humides ayant tendance à donner une micro-tourbière localement. Peut monter jusqu'à 2'400 m. Etage montagnard, subalpin et alpin. Jura: présente localement jusqu'à Chasseral. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et ici aussi.

_______________________________________

vendredi 11 novembre 2016

SALIX HELVETICA Vill.





























































































Saule de Suisse (Salix helvetica Vill., Salicacées). Photos prises dans le Lötschental vers 1'900 m d'altitude à proximité d'une petit lac et d'un petit torrent, le 22 juin 2016. Arbuste haut de 0,5 à 1,5 m. Jeunes rameaux tomenteux. Feuilles oblongues, elliptiques, mesurant 4-5 (-8) cm de long (2-3 X plus longues que larges), vert foncé luisant dessus (normalement glabres dessus mais pouvant être un peu velues dessus, étant jeunes); par contre les feuilles, dessous, sont abondamment tomenteuses, paraissant blanches de loin (à l'état jeune, les feuilles sont très soyeuses-luisantes, surtout dessous). Le bord des feuilles est souvent un peu enroulé, avec de petites dents glanduleuses espacées, ou alors le bord des feuilles peut être entier ! Floraison et feuillaison ont lieu en même temps. Filet des étamines glabre. Capsules longues de 5-7 mm, tomenteuses, subsessiles. Bractées noirâtres à l'extrémité. Il faut comparer ce saule avec son voisin, moins fréquent en Suisse: le saule glauque (Salix glaucosericea). La différence essentielle entre ces deux espèces: le saule glauque est abondamment velu-tomenteux sur les DEUX faces des feuilles, ce qui n'est pas le cas du S. helvetica.
Floraison de S. helvetica: juin-juillet. Habitat: éboulis, rocailles humides, préfère le sol avec silice et le voisinage d'un petit lac (comme ici). Localisation: Alpes, zone subalpine et alpine, notamment le Valais et le haut-Tessin. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici.

______________________________________

jeudi 10 novembre 2016

AJUGA PYRAMIDALIS L.











































































Bugle pyramidale (Ajuga pyramidalis L., Lamiacées [anc. Labiées]). Photos prises le 22 juin 2016 dans le Lötschental (Haut-Valais, Suisse) vers 1'900 m d'altitude. Cette plante ressemble à la forme Ajuga reptans qui est très répandue en Suisse. La forme "pyramidale" est plus spécifiquement subalpine et même alpine (de 1'300 à 2'800 m). Cette forme n'a pas de stolons et ne dépasse pas 20 cm de haut. Tiges à poils épars sur les 4 faces. Feuilles dans l'inflorescence +/- velues, lavées de pourpre violacé et environ 2 X plus longues que les fleurs. Faux épi très serré, tétragone pyramidal. Corolle labiée lilas à violette. Floraison: juin à août. Habitat: prairies maigres, pâturages. Plante calcifuge: étage montagnard et alpin, bien répartie en Suisse, dans nos Alpes. En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_____________________________________