samedi 21 octobre 2017

ONOBRYCHIS MONTANA DC.









































































Esparcette des montagnes (Onobrychis montana DC., Fabacées [anc.: Papilionacées]). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Plante pouvant atteindre 40 cm de haut. Tiges couchées puis ascendantes, un peu pubescentes. Feuilles imparipennées avec 4-8 paires de folioles étroitement elliptiques. Fleurs d'un rose foncé veinée de pourpre, en grappes courtes et serrées. Etendard de la fleur plus court que la carène et ailes +/- égalant le calice. Pédoncules environ 2 fois plus longs que les feuilles. Gousse longue de 6-8 mm. Floraison: juillet, mais en juin déjà si planté dans un jardin de plaine, comme ici. Habitat: prairies et pâturages secs, plante calcicole. En montagne: dispersée dans les Alpes et les monts subalpins. Signalée en Vallée de Joux et aux Grisons. Altitude: de 1'300-2'400 m. Habite le Centre et le Sud de l'Europe, en montagne. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et aussi ici.
________________________________

vendredi 20 octobre 2017

ASTER SIBIRICUS L.




















































Aster de Sibérie (Aster sibiricus L., Astéracées [anc.: Composées]). Photos prises au Jardin botanique de l'Université de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Cet Aster, beau représentant de ce grand groupe des Astéracées, vient du froid ! Il nous vient du grand Nord, donc particulièrement résistant au froid. Il produit de petites fleurs mauve pâle, réunies en corymbe, sur de courtes tiges, en fin de printemps. Il s'étale grâce à ses drageons. Pour bordures ou jardin alpin. Période de floraison : Mai, Juin. Vivace. Il nous rappelle notre Aster alpin visible en Suisse: voir ici. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Il est présent notamment dans le Nord de la Colombie britannique. 

___________________________________

mardi 17 octobre 2017

MINUARTIA CAPILLACEA (All.), Graebn.



















































Minuartie à feuilles capillaires (Minuartia capillacea [All.], Graebn, Caryophyllacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Ces photos viennent en complément de la monographie de ce Blog pour la même plante: voir ici. La forme capillacea de Minuartia est calcicole alors que la forme laricifolia est calcifuge et est présente moyennement dans nos Alpes, notamment en Valais. La forme capillacea (photos ci-dessus) est nettement plus rare en Suisse est n'est signalée que ici ou là dans le Jura (Chasseron, Dôle et Mont Tendre). En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_____________________________________

dimanche 15 octobre 2017

ERIGERON GLAUCUS Ker-Gawl.




















































Vergerette glauque (Erigeron glaucus, Ker-Gawl., Astéracées [anc. Composées]). Photos prises au Jardin botanique de l'Université de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Cette plante ne fait pas partie de la flore suisse (Flora Helvetica, 4ème édition, chez Haupt). Si on la trouve chez nous c'est à titre décoratif car elle est importée des Etats-Unis (Côte Ouest, Californie). Tableau: 
Couleur fleur : Mauve
Couleur feuillage : Bleuté
Hauteur : 25 cm
Feuillaison : Janvier - Décembre
Floraison(s) : Mai - Novembre
Type de feuillage : persistant
Exposition : soleil
Type de sol : sec et frais.
Silhouette : Rosette
Densité : 9 au m². Elle s'est naturalisée en Europe où on peut la trouver sur les côtes. En savoir plus: voir ici et aussi ici.

__________________________________________

vendredi 13 octobre 2017

TRIFOLIUM RUBENS L.




































































Trèfle pourpre (Trifolium rubens L., Fabacées [anc. Papilionacées]). Photos prises le 10 juin 2017 au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse). Plante pouvant atteindre 50-60 cm de haut. Tige généralement non rameuse, dressée, glabre. Folioles pouvant atteindre 6 cm de long, étroitement ovales et denticulées. Stipules vertes, glabres, soudées au pétiole et le dépassant. Fleurs d'un rouge pourpre pratiquement sessiles en longues inflorescences terminales, souvent géminées, oblongues-cylindriques, d'un diam. de 2-3 cm. Tube du calice glabre à 15-20 nervures. Dents du calices inégales, ciliées, sétacées, avec dent inf. plus longue que le tube. Floraison: juin-juillet. Habitat: coteaux buissonneux et garides comme xérothermophile. Etage des collines jusqu'à 1'600 m d'alt. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici aussi. En Suisse: Jura (pas très fréquent), Alpes, Tessin, Valais central.

____________________________________

jeudi 12 octobre 2017

DIANTHUS SUPERBUS L.





































































Oeillet superbe (Dianthus superbus L., Caryophyllacées). Photos prises le 10 juin 2017 au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse). Plante haute de 10-60 cm, glabre. Tige dressée ou ascendante non ramifiée avec rejets stériles. Feuilles linéaires-lancéolées, pouvant atteindre 8 cm de long. Fleur solitaires ou géminées d'un rose lilas. Pétales longs de 15 à 30 mm à limbe lacinié jusqu'au-delà du milieu, barbus en haut du tube corollaire. Calice tubuleux long de 2-3 cm. Ecailles du calicule ovales, 4 fois plus courtes que le calice et brièvement rétrécies en une petite pointe. Capsule aussi longue que le calice. Floraison: juin-septembre. Habitat: prairies et pâturages ou forêts claires. Etage des collines, puis subalpin (parfois alpin) [jusqu'à 1'300-1'400 m d'alt.]. Territoire eurosibérien. En Suisse: surtout présent aux Grisons, dans l'Est de la Suisse et un peu dans le Jura et dans les Préalpes fribourgeoises. Pas d'une très grande fréquence. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et ici aussi.

________________________________________

lundi 9 octobre 2017

VERONICA SPICATA L. ou PSEUDOLYSIMACHION SPICATUM (L.) Opiz











































































Véronique en épi (Veronica spicata L., ou Pseudolysimachion spicatum [L.], Opiz, Plantaginacées [anc. Scrophulariacées]). Photos prises le 10 juin 2017 au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse). Plante haute de 10-35 cm. Tige dressée-ascendante, plus ou moins velue ou glabre. Feuilles oblongues à lancéolées, finement dentées ou entières, sessiles ou subsessiles. Fleurs en longue grappe compacte, spiciforme, terminale avec des corolles bleues (diamètre: 8-12 mm). Tube de la corolle cylindrique, plus long que large. Capsule ovoïde, échancrée. Style plus long que la capsule. Floraison: juillet-septembre. Habitat: prés secs et rocailles. Xérothermophile. Vit à l'étage des collines, étage subalpin et alpin (de 100-2'400 m). En Suisse: Alpes du Sud, Jura du Sud (dispersé). Plateau suisse: dispersé. Tessin et Valais. Plante pas très fréquente chez nous. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_______________________________________

dimanche 17 septembre 2017

LEONTOPODIUM ALPINUM Cass.

























































Edelweiss (Leontopodium alpinum Cass., Astéracées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Ces photos viennent en complément de celles figurant dans les articles de notre présent Blog: voir ici et aussi ici. Floraison: juillet-septembre. Habitat: pelouses rocailleuses, roches. Plante calcicole. Zones subalpines et alpines et même Jura Sud (à la Dôle). Plante protégée. Voici un lien: voir ici.

_______________________________

mardi 12 septembre 2017

CAMPANULA THYRSOIDES L.







































































Campanule en thyrse (Campanula thyrsoides L., Campanulacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Plante pouvant atteindre jusqu'à 50 cm de haut. Elle est hérissée de poils blanchâtres. Feuilles nombreuses oblongues-lancéolées. Fleurs sessiles par 1-3 à l'aisselle des feuilles supérieures puis des bractées, le tout formant un gros épi compact et terminal. Corolle jaune pâle, en forme de cloche, de 1,5-2,5 cm de long. Style saillant. Floraison: juin-juillet. Habitat: prairies ou pelouses calcaires à l'étage subalpin et alpin (environ 1'500-2'500 m d'altitude). Alpes suisses et aussi Jura Sud (jusqu'au Chasseron). Cette campanule se reconnaît entre toutes. Ses fleurs jaunes groupées en une inflorescence très dense ne laissent aucun doute quant à son identification. C’est une plante des pelouses et rocailles de préférence sur sols calcaires. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici et aussi ici.

________________________________

vendredi 8 septembre 2017

LILIUM BULBIFERUM L., subsp. bulbiferum






































































Lis safrané sous-espèce à bulbilles (Lilium bulbiferum L., subsp. Bulbiferum, Liliacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Ce Lis, très rare en Suisse, diffère du Lilium bulbiferum L., subsp croceum plus répandu, par la véritable présence de bulbilles luisantes d'abord verdâtres puis brunâtres à l'aisselle des feuilles de la tige. Tige anguleuse, pubérulente à la base. Feuilles assez nombreuses, lancéolées, étroites, alternes, sessiles. Fleurs terminales, dressées, solitaires ou par 2-5 en fausse ombelle. Tépales longs de 4-7 cm d'un rouge orangé vif, avec parfois des petits points noirs. Corolle formant un large entonnoir. Capsule à 3 loges et graines nombreuses. Floraison: mai-juin. Habitat: rochers, rocailles, buissons exposés au soleil, végétal xérophile. La sous-espèce croceum habite les Alpes et Préalpes de la Suisse et les Alpes méridionales (partie orientale) + signalée ici ou là dans le Jura et en Valais. La sous-espèce photographiée ici (bulbiferum) est beaucoup plus rare: présente en milieu subalpin et alpin aux Grisons et au Tessin méridional. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_____________________________________

jeudi 7 septembre 2017

PAPAVER OCCIDENTALE (Markgr.) H.E., Hess & Landolt





































































Pavot occidental (ou Pavot blanc des Alpes). (Papaver occidentale [Markgr.] H.E., Hess & Landolt, Papavéracées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 10 juin 2017. Feuilles +/- glabres, parfois velues au bord et sur le pétiole. Pétales blancs mais il y a une couronne jaune au centre de la fleur. Cette plante est rare en Suisse et doit être protégée. Présence: Alpes Nord-Occidentales (VD et FR), Obwald, Lucerce, Jura Sud au Mont Tendre (?). Altitude: 1'800-2'700 m. Floraison: fin juin-juillet. Autre dénomination (ancienne): Papaver alpinum L., subsp. occidentale. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

______________________________________

mardi 29 août 2017

DACTYLORHIZA MACULATA (L.), Soö

























































Orchis tacheté (Dactylorhiza maculata [L.], Soö, Orchidacées). Photos prises au Jardin botanique universitaire de Fribourg (Suisse), le 14 juin 2017. Cette monographie vient en complément de celle déjà publiée ici (voir ce lien). L'Orchis tacheté regroupe le véritable O. tacheté et l'O. de Fuchs. Ces deux espèces diffèrent essentiellement par le labelle de la fleur: faiblement trilobé chez "maculata" et plus fortement trilobé chez "fuchsii". Chez l'Orchis tacheté, les feuilles sont pliées-canaliculées, fermes, +/- dressées, lancéolées. Lobe médian du labelle de la fleur petit et parfois plus court que les voisins latéraux. Floraison: juillet-août. Habitat: tourbières, périphéries de zones humides à sols acides. Considéré comme très rare en Suisse: Alpes, zones subalpines, éventuellement Jura (de 0-2'000 m d'alt.). En savoir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.
__________________________________  

jeudi 24 août 2017

PHLOX SUBULATA L.





































































Phlox mousse ou Phlox subulata (Phlox subulata L., Polémoniacées). Photos prises au Jardin botanique Universitaire de Fribourg (Suisse), le 5 mai 2017. Voici une plante très décorative qui est originaire de l’Amérique de Nord et provient de l’Est du Canada, du Nord-Est des États-Unis et du Sud-Est des États-Unis. Elle est aussi très abondante au Japon où on lui consacre une période festive notoire (voir ici). Vivace dense, 5-15 cm, à tiges diffuses, couchées, duveteuses. Feuilles linéaires, rigides, aiguës, ciliées, 0,6-2 cm. Fleurs par 2-4, en corymbe terminal, pourpres, liliacées ou bleu lavande, avec une tache plus foncée au centre. (2 = 14, nombreuses anomalies). Phlox subulata, aussi appelé Phlox mousse, est une plante vivace de la famille des Polémoniacées. Identifiée en 1753 par Linné, elle appartient au genre Phlox, d’un mot grec signifiant « flamme », en référence aux couleurs vives de ses fleurs. Différentes variétés de cette plante sont cultivées à des fins ornementales et donnent lieu à des manifestions culturelles au Japon. Elle s'adapte aussi bien dans nos jardins d'ornement où elle contribue aux belles couleurs qui annoncent le retour des beaux jours. Exposition au soleil ou à mi-ombre. Sol léger, pauvre, même calcaire, plutôt sec. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage persistant. Port en coussin. Intérêt printanier. Couvre-sol. Vivaces ou annuels, nains ou nettement plus hauts, au feuillage caduc ou persistant, à la floraison joyeusement colorée et souvent parfumée s'échelonnant du printemps à la fin de l'été selon les espèces, robustes et rustiques, les phlox présentent toutes les formes et les adaptations nécessaires à toutes les expositions. Leur préférence va à un sol frais et humifère, bien drainé, et ensoleillé. En plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici. Importée chez nous (ne fait pas partie de notre flore naturelle suisse).

_____________________________________

mercredi 23 août 2017

VERONICA PROSTRATA L., ssp. prostrata






























































Véronique couchée (Veronica prostrata L., ssp. prostrata, Plantaginacées [anc. Scrophulariacées]). Photos prises au Jardin botanique Universitaire de Fribourg (Suisse), le 5 mai 2017. Cette véronique est proche de la V. teucrium. Elle s'en diffère par le fait que seules les tiges florifères sont dressées et ne dépassent pas 20 cm de haut; les tiges stériles sont couchées. Les feuilles sont linéaires-lancéolées, 3-10 fois plus longues que larges, finement dentées à +/- entières, souvent révolutées (= à bords enroulés parfois). Tiges et feuilles pubescentes grisâtres. Jeunes inflorescences pyramidales, compactes. Fleurs d'un bleu lilas clair avec diamètre de 4-11 mm. Plante plutôt rare en Suisse mais présente en Valais, aux Grisons et un peu dans le canton de St-Gall. Monte jusqu'à 1'600 m. Habitat: prairies. Absente du Jura. Origine: Europe orientale (montagnes), Asie occidentale. Floraison: mai-juin. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici.

_________________________________