Autres passions de l'auteur

Sites personnels:
Orgues et vitraux ,
Orgues en Suisse .



lundi 27 février 2017

CARDUUS DEFLORATUS L.




















































































Chardon des montagnes (Carduus defloratus L., Astéracées [anc. Composées]). Photos prises en Valais, dans le Lötschental, vers 1'500 m d'altitude, au-dessous du village de Blatten, le 23 juin 2016. Cette plante peut atteindre 50 à 90 cm de haut, plus généralement entre 10 et 40 cm. Tige ailée-spinuleuse (avec des épines) essentiellement à la base. Ce chardon se distingue par une tige sans feuilles, ni ailes, ni épines dans le haut (juste un fin duvet éventuel). Les feuilles, à la base, par contre ont des dents épineuses. Elle sont plus ou moins glabres. Les capitules sont solitaires, larges de 1,5 à 3-4 cm. Ils sont dressés à la floraison, puis parfois un peu penchés en fin de floraison. Les bractées de l'involucre à l'extérieur sont larges de 1-2 mm et terminées brièvement par une petite épine scarieuse. Fleurs purpurines. Habitat: montagnes en zone alpine et subalpine. Pentes rocheuses, éboulis, pâturages. Europe centrale et méridionale (aussi dans le Jura). Se nomme aussi Chardon décapité dans les ouvrages de botanique. En savoir plus: voir ici, aussi ici, aussi ici, aussi ici, et encore ici.
 
______________________________________ 

dimanche 26 février 2017

PEDICULARIS VERTICILLATA L.







































FEUILLES DE LA BASE














Pédicullaire verticillée (Pedicularis verticillata L., Orobanchacées [anc. Scrophulariacées]). Photos prises dans le Lötschental, en Valais, le 23 juin 2016, un peu au-dessous du village de Blatten (vers 1'500 m d'altitude). Plante haute de 5-20 cm. Tige marquée de 4 lignes nettes et poilues (bien visibles sur la photo du milieu ci-dessus). Feuilles de la base avec long pétiole (voir photo ci-dessus). Les feuilles caulinaires sont bien identifiables: pennatiséquées en verticilles par 3-4. Divisions des feuilles finement et inégalement dentées. Fleurs en grappe dense et terminale. Corolle purpurine longue de 12-16 mm à lèvre sup. tronquée. La lèvre inf. est au moins aussi longue que la sup. Les feuilles supérieures, proches des fleurs, sont lavées de pourpre. Plante assez poilue. Habitat: pelouses calcaires, plus ou moins rocailleuses, mais aussi prairies riches et même marécageuses (comme ici). Commune: étage alpin et subalpin (1'600-2'800 m). Bien présente en Valais et aux Grisons. En voir plus: cliquer ici, aussi ici, aussi ici et encore ici. Apparemment pas dans le Jura !

________________________________________